Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 14:15
- La 4ème édition du Prix de l'Avenir à Saint-Quentin-la-Poterie (30) qui devait se disputer, hier, sous l'égide de l'A.V.C.Nimes a été annulée en raison des fortes chutes de neige qui ont paralysé la région.
Repost 0
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 21:38
Dimanche 28 février 2010
Saint-Gilles (30)
36ème Prix de la ville
Epreuve classe 1.24.2B
Organisation : A.V.C.Nimes

- Le classement
1 : Hervé SAUZET  (V.C.Caladois)
2 : Stéphane PEYSSON  (C.C.Salon-de-Provence)
3 : Guillaume COCHONNEAU   (S.S.M.C.Miramas)
4 : Vincent  MEFFRE   (S.S.M.C.Miramas)
5 : Alexandre JOUVE  (C.V.C.Montfavet)
6 : Clément KORETZKY  (V.S.Narbonne)
7 : Pierre DRUBAY  (V.S.Hyères)
8 : Christophe VIGIER   (S.V.C.Nimes)
9 : Stéphane MICHAUT  (V.S.Narbonne)
10 : Francis ROGER   (C.C.Le Boulou)
11 : Rodolfo  MENEGHETTI  (C.C.Le Boulou)
12 : David ESQUER  (V.C.Montois)
13 : Hervé  GARY   (A.V.C.Nimes)
14 : Eric BECK  (A.C.Marseille Est)
15 : Thibaud FERRAGNE  (C.C.Le Boulou)

- Merci à Emilie Barbera
Repost 0
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 17:37
SENECHAL.JPGDimanche 21 février
Le Soler (66)
La Route de Dali - Nationale juniors

Impérial Florian Sénéchal.

Le mano à mano entre le Pôle de Toulouse et le Team Wasquehal, tourne à l’avantage des nordistes. Au classement cinq d’entre eux occupent les cinq premières places.

Loïc Chetout vainqueur la veille à Toulouges, ne laisse pas traîner les choses, embrayant dès le troisième kilomètre dans la traversée difficile de Pézilla, pour se retrouver à l’avant avec cent cinquante mètres d’avance sur le peloton. Cette accélération vient de neutraliser la première offensive du jour, signée Boris Maillot (Haute Garonne), Olivier Boyer (Pôle Toulouse) et Samy Aurignac (Grand Alès).

Plus loin au village gitan de Pézilla – Corneilla, Chetout reçoit le renfort de Dorian Lebeau (Toulouse), Julien Masson (Messina Amnéville), Florian Sénéchal (Wasquehal) et Nicolas Riou (Sablé). 15’’ d’avance à Corneilla, vingt et une au pied de la Bataille, le groupe progresse mais se disloque au milieu du premier écueil, catapultant aux avant postes Chetout et Sénéchal. D’un rythme soutenu, le duo prépare une fuite endiablée qui au sommet se solde par un avantage de 43’’ sur Karl Baudron (Lescar) et Loïc Hérédia (Toulouse) et de 55’’ sur un peloton qui perd de sa consistance. Chetout assure la descente, relayé dans la plaine par Sénéchal. A partir de là on assiste à une partie de cache cache, où les écarts oscillent constamment.

50’’ à Estagel, 35’’ à Cases de Pène après de longs bouts droits tirés par les éléments de Beauvais, 17’’ à la sortie d’Espira de l’Agly… la cause semble entendue. En vain, il en est ainsi sur toute la fin de course où les deux costauds du jour tiennent tête à tout un peloton. Chetout dirige la manœuvre : « On relance »… « Allez, on va au bout… », jusqu’au final, où Chetout ne lâche prise qu’à trois kilomètres de l’arrivée. Sur le podium on apprendra que le bandage qu’il porte au mollet droit, soulage une douleur contractée la semaine dernière. Le Toulousain qui ambitionne durant la saison de se mettre en évidence lors de l’exercice solitaire, a essayé un vélo spécial. Et ces entraînements ont engendré une douleur fatale. Sénéchal on le sait préfère terminer seul, et comme il a su découvrir cette faiblesse, il met à profit le toboggan du futur TGV pour forcer le destin. Impérial il franchit la ligne, poing droit tendu vers le ciel, sourire aux lèvres, et savoure son succès.

                                                                                  Claude SOUBIELLE

 

Entretien avec le vainqueur :

 

Florian Sénéchal champion de France cadets 2009 à Vendôme, qui fêtera ses dix sept ans en juillet prochain, achève son premier week-end de courses juniors par un probant succès à la DALÍ. Le garçon de Cambrai porte les couleurs du Team Wasquehal, et est un pur produit de la région Nord Pas de Calais. Sa victoire il la doit dit-il à son excellent entraîneur Hervé Boussard, qui lui a permis d’atteindre ce niveau-là et par là même de décrocher ce précoce bouquet, qui plus est dans une formation où règne la bonne ambiance. Le coureur qui grimpe très bien les bosses, qui roule bien également, est heureux de participer aux premières courses sous le soleil, d’autant que chez lui persiste un grand froid et de conclure: « Je serai là à nouveau l’année prochaine ».

 

Comment se résume ta saison 2009 ?

Outre mon titre national j’ai remporté le challenge de l’Echo du Vélo, et au total j’aligne dix victoires, dont beaucoup de courses normales. J’ai également eu le privilège d’effectuer un stage en équipe de France.

Dans le final, est-ce que Loïc Chetout t’inquiétait ?

Oui, car je sais qu’il est malin et qu’il va vite au sprint. Il me disait qu’il allait me laisser gagner, mais je n’y prêtais pas attention. Ce que je sais, c’est que j’ai beaucoup roulé, et lui un peu moins. Apparemment il était plus usé que moi.

Peux-tu nous révéler tes objectifs futurs ?

Etre en Equipe de France et porter le maillot ! Paris-Roubaix m’intéresse quand même car cela se passe non loin de chez moi. Et puis cette course me tient à cœur.

- Merci à Prensa Sport & Imagen

- Le classement

 

 

1

SENECHAL

Florian

Team Wasquehal

2:00:45

0:00:00

2

CHETOUT

Loïc

Pôle de Toulouse

2:01:01

0:00:16

3

BOYER

Olivier

Pôle de Toulouse

2:01:10

0:00:25

4

CARESMEL

Alexis

Team Wasquehal

2:01:10

0:00:25

5

LAFFILLÉ

Ludwig

Team Wasquehal

2:01:10

0:00:25

6

MASSON

Julien

U.C. Messina Amneville

2:01:10

0:00:25

7

FOURNIER

Léo

Pôle de Toulouse

2:01:10

0:00:25

8

CASATI

Nicolas

E.S. Gardéenne

2:01:10

0:00:25

9

MATHIEU

Jean Baptiste

Saint Juéry O.C.

2:01:10

0:00:25

10

CATHERINE

Kévin

U.C. IFS Hérouville

2:01:10

0:00:25

11

POZZA

Anthony

Haute - Garonne - 31

2:01:10

0:00:25

12

JALABERT

Anthony

Pôle de Toulouse

2:01:10

0:00:25

13

LEMAITRE

Jean Benjamin

E.S. Gardéenne

2:01:10

0:00:25

14

BROSSAIS

Clément

Haute - Garonne - 31

2:01:10

0:00:25

15

ANSARD

Anthony

V.C. Beauvaisien - Oise

2:01:10

0:00:25

16

SANCHEZ

Guillaume

G.S.C. Blagnac

2:01:10

0:00:25

17

CAPUS

Damien

Saint Juéry O.C.

2:01:10

0:00:25

18

AMMENDOLA

Julien

E.S. Gardéenne

2:01:10

0:00:25

19

HUYGENS

Maxime

Team Wasquehal

2:01:10

0:00:25

20
 *44        

LORENZI
PLANCHE

Hugo
Quentin

Pôle de Toulouse
V.C.de Mauriac

2:01:10
même temps

0:00:25

Repost 0
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 20:48
Portrait-Vainqueur.JPGSamedi 20 février 2010
Toulouges (66)
Les Vallées Catalanes  - nationale juniors

 

 

Loïc Chetout entre dans l’histoire.

Le sociétaire du Pôle Espoirs de Toulouse qui l’emporte à nouveau à Toulouges, devient le premier junior à gagner la même course, deux années de suite.

Ce succès, il le construit dès le début de course où d’emblée, à Pollestres, il caracole aux avant postes en compagnie d’Alexis Caresmel de Wasquehal. Un danger qui provoque rapidement une vive réaction au sein du peloton. Neuf hommes contre attaquent : il y a là Quentin Pacher (Toulouse), Clément Chevrier (Beauvais), Antoine Laloi (Nogent), Rudy Barbier (Wasquehal), Julien Ammendola (La Garde), Karl Boudron (Lescar), Lilian Calmejane (Saint Juéry), Alex Varailhon (Nice) et Olivier Parcelier (UV Aube). Dans la banlieue de Bages, la jonction se produit et onze baroudeurs dirigent alors les opérations. A 35’’ le peloton chasse, qui s’étire fort. A l’avant les soubresauts de Brouilla s’avèrent néfastes à Baudron et Varailhon qui décrochent. Le peloton pointe à 1’15’’. La situation reste inchangée dans la vallée du Tech, jusqu’au moment où la course vire en direction de la difficulté du jour.

A un moment, dans la montée vers Llauro, Chetout fait mine de ne pouvoir rouler, caressant son genou droit enveloppé d’élastoplast. Une diversion qui ne l’empêche pas d’attaquer un peu plus loin et de basculer au sommet en compagnie de Chevrier, et Barbier. Les accompagnent toujours Caresmel, Calmejane, Pacher et Amendola. La souffrance s’installe au sein du peloton qui bascule au sommet à 2’50’’. Lors de la descente vers Fourques, Calmejane peut-être auparavant un brin trop enthousiaste, décroche. Les six roulent de concert, et passent Toulouges une première fois. A leurs basques, de l’arrière afflue du monde, qui à quelques secondes fait l’élastique. Il y a là Pierre Henri Jung (Hagueneau), Aurélien Perry (Etupes), Nicolas Riou (Sablé Sarthe), Florian Sénéchal le champion de France cadets 2009 (Wasquehal) et le Belge Benoît Paulus de Chevigny.

Ce danger naissant explique l’attaque de Pacher qui repris, permet celle de Chetout lequel emmène dans sa roue Chevrier et Barbier. Les trois qui avaient viré en tête à Llauro se retrouvent seuls pour l’explication finale. Chevrier qui pense pouvoir s’adjuger le sprint lance le premier les hostilités qu’achève Chetout. Dans le top dix toulougien, outre les duos de Wasquehal et Toulouse, se retrouvent un Picard, un Alsacien, un Pays de Loire, un Belge, un Azuréen et un Franc Comtois.

                                                                                  Claude SOUBIELLE

 

Entretien avec le vainqueur :

Loïc Chetout en 2009 à Toulouges, a remporté les Vallées Catalanes, abandonnant ses poursuivants dans le final qui franchissaient la ligne quelques secondes après lui. Hier le garçon du Pays Basque réédite son exploit, remportant la course lors du sprint final. Le vainqueur livre ses impressions à chaud.

 

Loïc, la course d’aujourd’hui, l’avais-tu préparée spécialement ou pas ?

Oui ! je me l’étais fixée comme objectif, car c’est une course qui me tenais à cœur et, cela me fait énormément plaisir de l’avoir remportée.

Comment l’as-tu préparée ?

Sans plus, comme l’année dernière. Je n’ai pas fait de cyclo-cross, j’ai été une fois sur la piste de Bordeaux. Ensuite je ne me suis pas pris la tête, car si ça doit le faire, ça le fait…

Dès le départ, on t’a vu devant, c’était voulu? C’était ta tactique un petit peu?

Oui, comme la course est assez courte, je me suis dit qu’il fallait partir au début. L’an passé ça avait marché et je me suis dit qu’il fallait à nouveau essayer.

A l’approche de Toulouges on t’a vu bavarder un petit peu avec les autres coureurs échappés, mais pas avec ceux de Wasquehal. C’était une alliance que tu recherchais?

Un peu car mon directeur sportif m’avait appris que derrière notre échappée, il y avait deux coureurs de Wasquehal qui étaient là, à quinze ou vingt secondes. J’ai dit aux gars qu’il fallait rouler et s’organiser, si on ne voulait pas qu’ils reviennent.

Les deux de Wasquehal qui étaient avec toi, étaient-ils difficiles à manœuvrer ?

Il y en avait un, qui était assez costaud, je crois que c’était le 52. Je devais me méfier en cas d’arrivée au sprint.

Explique-nous le ce sprint.

Je l’ai lancé d’assez loin, aux quatre cents mètres environ. Dans le dernier virage, j’étais en tête, puis j’ai déraillé. Un coureur m’a dépassé, mais j’ai réussi à le rasseoir, à retourner la dent et puis à relancer jusqu’à la ligne.

 

                                                                       Propos recueillis par Claude Soubielle.

 

 

- Merci à Prensa Sport & Imagen 

 

 

 


- Le classement

 

1

CHETOUT

Loïc

Pôle de Toulouse

1:58:00

0:00:00

2

CHEVRIER

Clément

V.C. Beauvaisien - Oise

1:58:00

0:00:00

3

BARBIER

Rudy

Team Wasquehal

1:58:00

0:00:00

4

CARESMEL

Alexis

Team Wasquehal

1:58:22

0:00:22

5

JUNG

Pierre Henry

Pédale de l'Est Haguenau

1:58:22

0:00:22

6

RIOU

Nicolas

Sablé Sarthe Cyclisme

1:58:22

0:00:22

7

PACHER

Quentin

Pôle de Toulouse

1:58:22

0:00:22

8

PAULUS

Benoît

C.C. Chevigny T. Verandas Willems

1:58:22

0:00:22

9

AMMENDOLA

Julien

E.S. Gardéenne

1:58:22

0:00:22

10

PERRY

Aurélien

C.C. Etupes - Le Doubs

1:58:22

0:00:22

11

SENECHAL

Florian

Team Wasquehal

1:58:22

0:00:22

12

CATHERINE

Kévin

U.C. IFS Hérouville

1:59:55

0:01:55

13

COLLOMB

Thomas

A.C. Tarare Popey

1:59:57

0:01:57

14

BAUDRON

Karl

Lescar Vélo Sprint

1:59:57

0:01:57

15

CERJAK

Rémi

C.C. Nogent sur Oise

1:59:57

0:01:57

16

DREYER

Lucas

Team Wasquehal

1:59:57

0:01:57

17

COMBES

Pierrick

Aveyron

1:59:57

0:01:57

18

GENETIER

Francis

U.C. Bellevilloise

1:59:57

0:01:57

19

FERNANDE

Quentin

Thyez Cyclisme 74

1:59:57

0:01:57

20

LEQUEUX

Renaud

C.C. Chevigny T. Verandas Willems

1:59:57

0:01:57

*21

PLANCHE

Quentin

V.C. Mauriac

1:59:57

0:01:57

22

SUTHERLAND

Steven

U.C. IFS Hérouville

1:59:57

0:01:57

23

CALMEJANE

Lilian

Saint Juéry O.C.

1:59:57

0:01:57

24

c

TEYCHENNE

Maxime
 

Pédale de l'Est Haguenau

1:59:57
 

0:01:57

 

Repost 0
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 08:46

La-victoire-de-julien-antomarchi.jpgESSOR BASQUE :   LE DOUBLE DE LA POMME MARSEILLE  JULIEN ANTOMARCHI   SUCCEDE  A YOANN BAGOT

 

Le vélo club de la pomme Marseille  aligne les bouquets  …8 jours après le doublé réussi  sur les bords de la méditerranée  les coureurs marseillais ont remis le couvert sur les routes de l’essor basque ce week end .  Yoann bagot avait ouvert la route du succès samedi à Mauléon  et dimanche  c’est  Julien Antomarchi  qui  prolonge la série  sur le circuit de l’Adour .En usant de la même tactique  l’épreuve de force dans les ultimes  kilomètres .Deux coureurs ont pourtant tenté de leur barrer  la route  du succès  le jeune pro breton Yohann Lebon et le russe  de Blois  Anton Samohkvalov   Mais à 2 contre 1  les marseillais ont fait capituler  le russe et sont parvenus à tenir à distance Johan Lebon  auteur d’une rentrée remarquée sur les routes basques A noter le bon parcours du régional Remi Badoc , le jeune coureur de l’entente sud Gascogne  a participé aux 2 échappées décisive du week end pour terminer parmi les 5 premiers  .Autre constat  le bonne forme du peloton qui a avalé  les bosses du pays basque à plus de 40 km de moyenne  …le froid  et des routes bien sèches les ont incités peut être  à mettre les bouchées doubles  ..

(Christian Bibal  )

 

Le classement du circuit de l’adour ( 14 fevrier )  .

1 ANTOMARCHI JULIEN         VC LA POMME MARSEILLE  107 km en    2h37m09
2 SAMOKHVALOV ANTON       (RUS)  BLOIS CAC 41               2h37m49
3 BAGOT YOANN               VC LA POMME MARSEILLE      2h37m49
4 LE BON JOHAN              BRETAGNE SCHULLER          2h38m02
5 BADOC REMI                ENT SUD GASCOGNE           2h38m02
6 LABBE ARNAUD              GSC BLAGNAC                2h38m02
7 FRAISSIGNES FABIEN        GSC BLAGNAC                2h39m09
8 TAILLEFER FLORIAN         VC ROUEN 76                2h39m09
9 GIRAUD BENJAMIN           AVC AIX EN PROVENCE        2h39m09
10 NAIBO CARL                US MONTAUBAN 82            2h39m09
11 BENNETT GEORGE            CR4C ROANNE                2h39m09
12 PAIANI JEAN LOU           SOJASUN ESPOIR ACNC        2h39m09
13 LE GAC LAURENT            BIC 2000                   2h40m20
14 SAMOKHVALOV DIMITRY       BLOIS CAC 41               2h40m30
15 MAINARD JEROME            CR4C ROANNE                2h41m00

- 141 classés

Repost 0
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 20:10
- Dimanche 14 février 2010
Ronde du Canigou - Le Boulou - Le Boulou 144 km

- Le classement
1 : Evaldas SISKEVICIUS  (LIT-V.C.La Pomme Marseille)  en 3h 37' 31"
2 : Jonathan  BRUNEL  (V.C.La Pomme Marseille)   mt
3 : Ramunas NAVARDAUSKAS  (LIT-V.C.La Pomme Marseille)   mt
4 : Mickaël JEANNIN  (C.C.Etupes le Doubs)  à 1' 04"
5 : Thomas BOUTEILLE  (C.C.Etupes le Doubs)  mt
6  : Pim LIGTHART   (HOL-A.V.C.Aix-en-Provence)  mt
7 : Thomas VAUBOURZEIX  (V.C.La Pomme Marseille )  à 1' 09"
8 : Mathieu DESNIOU  (Saint-Cyr Tours 37)  à 1' 20"
9 : Guillaume BONNET  (V.C.Vaulx-en-Velin Team Vulco)  à 1' 24"
10 : Fabien SCHMIDT  (Pôle Espoirs Saint-Brieuc)  à 2' 12"
* 14 : Sébastien BOIRE  (S.C.O.Dijon)  à 2' 38"
* 52 : Sylvain GEORGES  (Creusot Cyclisme) à 4' 28"

- 88 classés
- Merci à Claude Soubielle et à Prensa / Sport & Imagen

 

La Pomme, main dans la main.

Une fois encore, l’équipe marseillaise a croqué tous ses adversaires, plaçant hier au Boulou sur une même ligne, Evaldas Siskevicius, Jonathan Brunel et Ramunas Navardauskas. Une première sur les Couses a Soleil.

Sur ces épreuves, jamais le public catalan n’a vu, trois coureurs de la même équipe tenir tête de cette manière à un peloton de deux cent unités. C’est juste après le passage du sommet de la Bataille, au moment où débute l’ascension des casse pattes qui mènent à Bélesta, que les sociétaires du Vélo Club La Pomme Marseille embrayent et prennent les commandes de la Ronde. Auparavant ils font partie de la première bordure qui dès le Mas Sabole (km 10) annonce une course vivante. Les coureurs y donnent un tel rythme, que quatre kilomètres plus loin le peloton se désintègre en trois parties. Chaque groupe s’organise et résiste au mieux jusqu’au pied de la Bataille, que les échappés attaquent au train. Au sommet l’avance tombe à 1’20’’ après avoir été supérieure aux deux minutes.

Comme l’écart se réduit, c’est par crainte peut-être, que naît l’offensive marseillaise. A l’arrière, la poursuite se maintient malgré le relief difficile, et l’écart atteint 55’’ à Caladroi. A Bélesta le trio perd une poignée de secondes sur le contre de vingt cinq unités qui s’organise, bien décidé à ne pas s’en laisser compter, alors qu’un premier peloton accuse un retard de 2’, le second 2’45’’, la suite devenant chaotique.

La cause est entendue.

Dans la descente qui plonge vers les orgues d’Ille-sur-Têt, l’Albigeois Matthias Fraisse tente de se rapprocher de la tête. Après la descente, alors que le calme revient dans la vallée de la Têt, l’annonce de nouveaux écarts semble sonner le glas de la poursuite. 1’45’’ à Néfiach, 3’ à Saint Féliu, la cause paraît entendue. A l’avant Brunel et les deux Lituaniens se relaient à merveille. Bien que de gabarits forts différents les trois tournent parfaitement leurs jambes et virent à Llauro avec 3’ d’avance sur Mathieu Desniou (St Cyr Tours) et Yohan Cauquil (Martigues), 3’20’’ sur Pim Ligthart (Aix), Mickaël Jeannin (Etupes), Thomas Vaubourzeix (Marseille) et Vincent Dauga (France Espoirs).

Au premier passage au Boulou les sociétaires de La Pomme caracolent toujours en tête, devançant de 4’10’’ un groupe qui s’est reconstitué composé d’une dizaine d’unités, le peloton résigné pointe à 6’. Les derniers quarante kilomètres n’apportent aucun changement, si ce n’est qu’à l’avant Brunel ne prend plus de relais depuis le sommet de LLauro. Siskevicius dirige le groupe de la voix, les deux Lituaniens surveillant sans cesse Brunel qui subit les efforts consentis depuis le départ. Au sommet de la dernière ascension de Banyuls dels Aspres, alors que les trois basculent de concert, on voit même Brunel venir serrer la main de Siskevicius, en guise de remerciement. La suite pour eux s’avère fort simple : rallier Le Boulou ensemble et franchir la ligne main dans la main. Peu importe le classement ! Il s’agit là de marquer les esprits adverses et signer de cette manière la supériorité manifeste du moment, de La Pomme Marseille. L’ordre d’arrivée, c’est le juge qui le donne, lequel voit dans l’ordre : 142, 137 et 141. Siskevicius vainqueur !

                                                                                  Claude SOUBIELLE

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 20:18
Le-Vainqueur.JPG- Samedi 13 février
La Tramontane - Banyuls-sur-Mer / Banyuls-sur-Mer 125,3 km
Le classement

1 : Christophe GOUTILLE  (Martigues S.C.) en 3h 11'
2 : Ramunas NAVARDAUSKAS  (V.C.La Pomme Marseille)  à 35"
3 : Jérémie DERANGERE   (S.C.O.Dijon)   mt
4 : Julien GUAY  (C.C.Nogent-sur-Oise)   mt
5 : Yohan CAUQUIL  (Martigues S.C.)  mt
6 : Christophe LAURENT  (V.C.Vaulx-en-Velin)  à 1' 01"
* 29 : Sébastien BOIRE  (S.C.O.Dijon)  à 1' 49"
* 32 : Sylvain GEORGES  (Creusot Cyclisme)  à 1' 56"

- Merci à Claude Soubielle et à Prensa/Sport & Imagen

 

 

Christophe Goutille le plus fort.

 

            Premier attaquant du jour dès le 4ème kilomètre, le Martingal aura imposé une présence constante sur la course, qu’il débute en compagnie de Nicolas Bazin dès la première boucle de Peyrefitte. Repris, il remet ça au km 66, pour ne plus quitter les avant postes, cette fois en compagnie du Lituanien Evaldas Siskevicius.

            Les deux entament une chevauchée qui s’avère payante augmentant leur avance jusqu’à 1’30’’ à trente kilomètres de l’arrivée. Goutille et Siskevicius aux gabarits différents collaborent au mieux, Goupille assurant le train dans toutes les difficultés. C’est dans l’avant dernière que le futur vainqueur s’envole dès la sortie de Banyuls sur Mer, clouant sur place le sociétaire de La Pomme. De l’arrière un contre se dessine qui sans danger se rapproche du fugitif. Navardauskas vainqueur le week-end dernier à Gérone et à Perpignan, termine second, devançant le Dijonais Dérangère, trois fois vainqueur de l’épreuve.

 

                                                                                                          Claude SOUBIELLE

           

 

Repost 0
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 17:54
- C'est un vent de folie qui s'abat sur " Les courses au soleil " de Roussillon-Animation avec pour le deuxième week-end de la saison, un plateau de deux cent coureurs.
- Aux habituels groupes - Martigues S.C., U.S.Sainte Austreberthe Pavilly Barentin, V.C.Caladois, C.C.Nogent-sur-Oise, V.C.Vaulx-en-Velin, A.V.C.Aix-en-Provence, Creusot-Cyclisme, C.C.Etupes le Doubs, V.C.La Pomme Marseille, S.C.O.Dijon, U.V.Aube, V.S.Hyères, Charvieu Chavagneux I.C.- que ces courses de début de saison connaissent, est venue s'ajouter une cohorte de nouvelles formations telles que le Pôle Espoirs Saint-Brieuc, l' E.C.Raismes Petite Forêt, le Team Rémy Meder Hagueneau, la sélection France espoirs, Saint-Cyr Tours 37, le C.C.Villeneuve Saint-Germain Soissons Aisne et la DN Espoirs Auvergne.

- Composition de la DN Espoirs Auvergne invitée à participer à La Tramontane (samedi 13 février)
Pierre DELORT (U.S.P.Issoire) - Benjamin OLIVIER (U.S.P.Issoire) - Frédéric VERNET (U.S.P.Issoire) - William DUPUIS (U.S.P.Issoire) - Aurélien TARRIT (E.C.Montmarault-Montluçon) - Guillaume TOURRET (E.C.Montmarault-Montluçon) et Bastien CESAR (A.C.Cusset)
- A titre individuel, Jérôme PAMART (V.C.Ambertois) est engagé à La Tramontane et à La Ronde du Canigou.

Samedi 13 février
LA TRAMONTANE à Banyuls-sur-Mer - 125,3 km

Dimanche 14 février
RONDE DU CANIGOU  au Boulou - 144,1 km
Repost 0
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 18:10
Tres Premiers - PrimerosDimanche 7 février
Circuit Méditerranéen (Gérone - Perpignan 128 km)
- Décidément de Perpignan à Gérone ou de Gérone à Perpignan, Ramunas Navardauskas était le plus fort. A Perpignan, le Lituanien s'est adjugé sa deuxième victoire du week-end face à des hommes pourtant en forme tel que le néerlandais Pim Ligthart qui sort d'une fructueuse campagne de courses de Six Jours.

- Le classement
1 : Ramunas NAVARDAUSKAS  (LIT- V.C.La Pomme Marseille) en 3h 14'
2 : Pim LIGTHART  (HOL- A.V.C.Aix-en-Provence)   mt
3 : Yannick MARIE  (V.C.La Pomme Marseille)   mt
4 : Mathieu SIMON  (C.C.Nogent-sur-Oise)  à 39"
5 : Sylvain GEORGES  (Creusot Cyclisme)  à 42"
6 : Mathieu BERNAUDEAU  (Vendée U)   mt
7 : Julien GUAY  (C.C.Nogent-sur-Oise)   mt
8 : Loïc DESRIAC  (C.C.Etupes le Doubs)   mt
9 : Corentin MAUGE  (Vendée U)  à 1' 10"
10 : Adrien PETIT  (C.C.Nogent-sur-Oise)  à 1' 24"
* 30 : Yann MORITZ  (Vendée U)  à 1' 51"
* 40 : Sébastien BOIRE  (S.C.O.Dijon)   à 3' 15"
132 classés

- Merci à Claude Soubielle et à Prensa / Sport & Imagen

Circuit Méditerranéen

 

A Gérone comme à Perpignan : du grand Navardauskas.

 

Le longiligne coureur lituanien a établi la passe de deux sur le premier week end des Courses au Soleil, comme le firent en leur temps Samuel Rouyer (2003), John Nilsson  (2002), Jean François Laffillé (1994) ou Bruno Thibout (1992). Une prestation qui impressionne beaucoup de monde.

            Le départ nerveux de Girona propulse dès le septième kilomètre, Thomas Peyroton, Frédéric Brun, Pierre Yves Sanlaville et Geoffrey Febvay aux avant postes, bien vite imités par Alexis Bodiot et Rémy Bebiano. Après un regroupement général, le Hollandais Pim Ligthart s’impose au point chaud de Fontcoberta.

            La bonne échappée va naître sur les routes sinueuses bordées de pins et de chênes, qui précèdent Esponella. S’y retrouvent Mathieu Bernaudeau (Vendée U), Julien Guay et Mathieu Simon (Nogent sur Oise), Frédéric Brun (Team Vulco Vaulx en Velin), Pim Ligthart (Aix en Provence), Sylvain Georges (Le Creusot), Loïc Desriac (Etupes), Yannick Marié et Ramunas Navardauskas (La Pomme Marseille). L’avance de trente secondes au km 35, passe rapidement à quarante, pour retomber huit kilomètres plus loin, à quinze. En tête de peloton, les formations qui ne sont pas représentées à l’avant s’activent. La longue montée qui d’Avinyonet de Puigventos mène à Llers commence à décourager les bonnes volontés, car l’écart va aller croissant jusqu’à aboutir à sept minutes à l’approche de La Jonquera.

            A partir de là débute la réaction du peloton, inspiré par Mihaylov de Martigues qui a sonné le clairon de la révolte. Une contre attaque orchestrée par neuf valeureux guerriers impose une poursuite qui gagne rapidement du terrain. L’écart tombe à 4’10’’ aux Thermes du Boulou, passe à 2’30’’ aux portes de Palau del Vidre, puis à 50’’ à Alénya. Le gros du peloton pointe lui, à deux minutes. A tour de rôle derrière les échappées, les directeurs sportifs viennent motiver les hommes qui aperçoivent au loin les faubourgs de Perpignan. Ligthart, Navardauskas et Marié s’arrachent et trouvent l’ouverture aux abords de Canet en Roussillon, au moment où la course change de direction. Le trio des Bouches du Rhône s’accommode à merveille des pavés de Château Roussillon, qu’il passe sans encombre pour fondre vers Perpignan. Aux huit cents mètres à l’approche du Cours Lassus, Marié emmène le groupe, dans l’attente du sursaut de son coéquipier Navardauskas qui gicle aux quatre cents mètres peu avant le dernier virage.

            Le coureur Lituanien signe un doublé de qualité (la veille en solitaire, ce jour au sprint), confirmant l’opiniâtreté  du Vélo Club de La Pomme Marseille. Quant au Hollandais Pim Ligthart (troisième samedi, second dimanche) il démontre qu’il va falloir compter avec lui, dans les semaines à venir. Yannick Marié lui, confirme une régularité exemplaire, toujours présent à Perpignan sur le podium, second l’an passé, troisième cette année.

 

                                                                                                          Claude SOUBIELLE

           

 

Repost 0
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 18:07
3 Premiers - Primeros- Membre de l'équipe de Lituanie, avec laquelle il a obtenu de nombreuses places d'honneur, Ramunas Navardauskas est le premier vainqueur de la saison sur route au niveau des Elite.

- Boucles Catalanes ( Perpignan-Gérone)
1 : Ramunas NAVARDAUSKAS  (LIT-V.C.La Pomme Marseille)  en 3h 01'
2 : Jérôme COUSIN  (Vendée U)  à 1' 47"
3 : Pim LIGTHART  (HOL-A.V.C.Aix-en-Provence)   mt
4 : Florent BARLE  (A.V.C.Aix-en-Provence)   mt
5 : Julien ANTOMARCHI  (V.C.La Pomme Marseille)  mt
6 : Morgan CHEDHOMME  (C.C.Nogent-sur-Oise)   mt
7 : Yohann BAGOT   (V.C.La Pomme Marseille)   mt
8 : Sylvain GEORGES  (Creusot Cyclisme)   mt
9 : Christophe LAURENT  (V.C.Lyon Vaulx-en-Velin)   mt
10 : Tony HUREL   (Vendée U)   mt
11 : Julien GUAY   (C.C.NOgent-sur-Oise)  mt
12 : Jérémie DERANGERE  (S.C.O.Dijon)  mt
13 : Yohan CAUQUIL   (Martigues S.C.)   mt
14 : Thomas LEBAS   (A.V.C.Aix-en-Provence)   mt
15 : Josselin  MAILLET   (Vendée U)   mt

86 : Sébastien BOIRE  (S.C.O.Dijon)  à 13' 40"

- Merci à Claude Soubielle

 

BOUCLES  CATALANES

 

Navardauskas en solitaire à Gérone.

 

Le Soleil était de la partie sur ce parcours tourmenté entre les deux Catalogne, où les coureurs ont croisé le fer à plus de 40 km/h.

Entre Perpignan et Gérone, la tactique du Vélo Club la Pomme Marseille a été payante hier. Après le succès de Siskevicius en 2008, une nouvelle fois les hommes de Frédéric Rostaing sont venus décrocher la victoire sur la rambla Xavier Cugat. Et c’est à nouveau un Lituanien, Ramunas Navardauskas, un jeune espoir de 21 ans, qui est venu hisser haut les couleurs phocéennes. Comme son compatriote, il a franchi la ligne en solitaire, avec une avance plus conséquente,  laquelle lui a permis de terminer la course en toute quiétude.

Dès Saint Cyprien, Navardauskas est aux commandes dans un groupe de quatorze unités, entouré de ses équipiers Yohan Bagot et Thomas Vaubourzeix. Il y a là, Arnaud Labbe (Blagnac), Jérôme Cousin, Tony Hurel et Kevin Réza (Vendée U), Damien Albaret (Martigues), Geoffrey Pichot (Ste Austreberthe), Christophe Laurent et Guillaume Bonnet (Vaulx en Velin), Sander Massing (Etupes), Florent Barle (Aix) et Benjamin Contournet (Dijon). Dès Argelès sur Mer Yann Moritz, Etienne Pieret (Vendée U), Christophe Goutille (Martigues) et Benjamin Pascual (Dijon) se lancent dans un contre qui finalement va avorter. A l’avant les rampes de Banyuls sur Mer sont néfastes à Pichot et Cantournet, alors que Cauquil et Goutille (Martigues) reviennent de l’arrière.

Le littoral de la Côte Vermeille et de la Costa Brava, avec ces montées et descentes successives, usent les organismes. C’est le moment choisi par Réza et Bagot pour s’aventurer en éclaireurs à l’avant. Le Marseillais Bagot s’envole dans le col des Balitres et bascule seul en territoire espagnol. A l’arrière le peloton réagit à son tour et les cassures succèdent aux cassures. Bagot quitte le littoral méditerranéen à Llança avec un avantage de 1’20’’ et, rend les armes dans la longue ligne droite qui mène à Figueras.  Là, se dessine un contre de vingt hommes, poursuivi par un groupe de treize qui joue à l’élastique. Aux avant-postes ils sont nombreux à tenter de trouver l’ouverture mais, à chaque fois tout se remet en place. C’est finalement Tony Hurel (Vendée U) et Ramunas Navardauskas (Marseille) qui la trouvent. La décision finale intervient dès la sortie de Bascara, à 22 km du but, quand au pied de la longue côte, le lituanien gicle, obéissant au coup de klaxon donné par son mentor. En danseuse, enroulant un braquet souple, il s’envole vers un succès mérité.

Si La Pomme Marseille place trois des siens dans le top ten, Vendée U a également pesé sur la course avec aussi trois des siens à l’avant dont Jérôme Cousin (le vainqueur de l’année passée) second sur le podium. Aix en Provence place également trois hommes dont le Hollanadais Ligthart troisième, alors que Nogent sur Oise, Le Creusot, Vaulx en Velin, Dijon, Martigues, Etupes ont été à la hauteur de leur réputation. Revanche aujourd’hui de Gérone à Perpignan.

 

 

Texte : Claude Soubielle

 

SERVICE PRESSE COURSES AU SOLEIL

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog du cyclisme en Auvergne Limousin
  • : - Tous les résultats des épreuves disputées en Auvergne, Limousin, Languedoc-Roussillon et région P.A.C.A. ainsi que les courses de Six Jours et de demi-fond.
  • Contact

Recherche

Pages